FILAGE ET TRICOT

Voici quelques-unes des nombreuses étapes de la confection des tricots.

La majorité des artisans(nes) avec qui nous travaillons sont éleveurs(ses) d’alpagas et procèdent à toutes les étapes de transformation depuis l’élevage jusqu’au produit fini.

Remarquez que ces méthodes traditionnelles sont 100% manuelles. Aucune machine n’est utilisée!


TONTE DES ALPAGAS

La tonte se fait une fois par année entre octobre et décembre. C’est au printemps que les éleveurs affûtent leurs ciseaux pour tondre leurs alpagas. La tondeuse électrique (clipper) n’est pas très commune là-bas. Bien souvent, les zones où s’effectue la tonte sont dépourvues d’électricité ou bien l’outil est trop coûteux. Mais soyez sans crainte, les alpaqueros manient les ciseaux avec une très grande habileté! La tonte se fait efficacement et sans heurts.

 

 


CLASSIFICATION ET NETTOYAGE DE LA FIBRE

Les toisons sont bien secouées afin de retirer le maximum de saletés mais il est impératif de terminer le travail à la main. Cela peut prendre plusieurs heures!

Il faut ensuite classifier les différentes qualités de fibres. Les poils grossiers (ex. ceux des pattes) sont retirés puis la fibre plus fine est mise à part. Les artisan(e)s divisent la fibre de grade bébé qui servira aux foulards de celle de qualité intermédiaire (fleece) qui sera utilisée pour les mitaines. Les couleurs sont catégorisées puisque différents tons se retrouvent sur un même animal.


FILAGE

La fibre d’alpaga est filée à la main au fuseau, l’ancêtre du rouet. C’est un outil très adapté au mode de vie des artisan(e)s du Pérou.

Les éleveurs d’alpagas péruviens se déplacent avec leurs bêtes comme le faisaient jadis les bergers. À chaque jour, ils marchent plusieurs kilomètres pour aller rejoindre les points d’eau et les herbages. Dans ces hauts plateaux des Andes, les pâturages sont immenses et la très grande majorité ne sont pas clôturés. Les éleveurs accompagnent donc leur animaux toute la journée.

 


RETORDAGE

À cette étape le fil simple doit être tordu (twisté) avec un autre pour obtenir un fil de 2 brins.

Au Pérou, il est très commun de voir les hommes  travailler la fibre d’alpaga, surtout de la filer et la retordre.


TRICOT

Voyez Rosa en pleine action! Elle tricote des bas.

Dans les Andes, les artisanes travaillent souvent en pleine nature entre deux tâches agricoles. Cette vidéo a été tournée lors d’une cueillette collective de pommes de terre, à plus de 3800 mètres d’altitude en bordure du Lac Titicaca.

Comme la majorité de ses compatriotes tricoteuses, Rosa file et tricote depuis son plus jeune âge. Vous le voyez dans sa rapidité d’exécution! Dès qu’elle a une minute, elle sort son tricot! Vous l’entendez converser avec ses compagnes en espagnol mais aussi en aymara, leur langue maternelle.


CONTRÔLE DE QUALITÉ ET FORMATIONS

Depuis 2004, nous travaillons à l’amélioration de la qualité des tricots avec les artisanes de l’association Arte-Aymara. Depuis nos début, les tricoteuses ont fait des pas de géants et ont atteint de très hauts standards de qualité. Certes nous y avons contribué grâce à nos formations continues mais le mérite tient beaucoup au fait que les artisanes partagent leurs connaissances et se corrigent entre elles. Chaque produit passe 2 à 3 rondes de contrôle de qualité exécutées par des artisanes expérimentées. Les mesures, la qualité du tricot, la finition, la douceur entre autres sont minutieusement inspectés et corrigés au besoin.


FIERTÉ DU PRODUIT FINI!

Pour les artisan(e)s du Pérou, que leurs tricots soient portés d’aussi loin qu’au Canada est une immense fierté. Merci!

Fierte-produit10x6